La vitamine C, pourquoi est-elle si importante ?

La vitamine C un nutriment essentiel naturel présent dans un grand nombre de fruits et légumes

Dans cet article j’essaie de répondre à cette première question sur l’importance de la vitamine. La question des sources et des risques font l’objet d’autres articles que vous pourrez retrouver sur ce site.

La vitamine C est essentielle pour notre santé. Elle permet de former et de protéger les os, la peau et les vaisseaux sanguins. Elle est naturellement présente dans certains aliments, particulièrement les fruits et les légumes. Il existe également de la vitamine C sous forme de complément alimentaire. Ses qualités sont reconnues par les sources les plus fiables, telles que l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail ) :

La vitamine C intervient dans de grandes fonctions de l’organisme, telles que la défense contre certaines infections, ou l’assimilation du fer.

On l’appelle également acide L-ascorbique, acide ascorbique ou ascorbate de sodium.

Pourquoi avons-nous besoin de vitamine C ?

Les fruits, les légumes et les compléments alimentaires sont sources de vitamine C.

Les vitamines, y compris la vitamine C, sont des composés organiques. Un composé organique est un produit présent dans les produits vivants et contenant du carbone et de l’oxygène.

La vitamine C est hydrosoluble et notre corps ne peut pas la stocker. Pour garder un taux suffisant de vitamine C, nous devons consommer au quotidien des aliments qui en contiennent.

Dans notre corps, la vitamine C joue un rôle majeur pour de nombreuses fonctions, parmi lesquelles la production de collagène, de carnitine et de neurotransmetteurs. Elle aide à métaboliser les protéines et son effet antioxydant pourrait réduire les risques de certains cancers.

Le collagène, dont la production est facilitée par la vitamine C, est le composant principal du tissu conjonctif et la protéine la plus abondante chez les mammifères. Le tissu musculaire est constitué de 1 à 2 % de collagène. C’est un composant vital des tissus fibreux :

  • tendons
  • ligaments
  • peau
  • cornée
  • cartilage
  • os
  • abdomen
  • vaisseaux sanguins

Dans le cas de la cicatrisation, des recherches de 1942 suggéraient déjà que les plaies cicatrisaient plus lentement chez les personnes souffrant de scorbut.

Le scorbut est une déficience en vitamine C. Les symptômes sont les suivants : articulations gonflées, saignement des gencives et perte des dents, anémie et fatigue.

Le scorbut peut revenir chez une personne prenant des doses très élevées de vitamine C et l’arrête subitement.

Cicatrisation, infections et tuberculose

En 1982, des chercheurs ont conclu que les blessures, les coupures et les égratignures pouvaient guérir plus rapidement chez les personnes prenant des doses élevées de vitamine C en plus de la vitamine qu’ils consomment par le biais de leur alimentation. Cela peut être dû au fait que la vitamine C contribue à la production de collagène.

Le rôle antioxydant de la vitamine C aide également à réparer les tissus et à réduire les dégâts liés à l’inflammation et à l’oxydation.

On pense que les personnes consommant suffisamment de vitamine C combattent mieux les infections que les personnes souffrant de carences en vitamine C. Elle agirait comme un stimulant de l’immunité.

La vitamine C aiderait également à prévenir les infections respiratoires aiguës, notamment chez les personnes souffrant de malnutrition et celles sous stress physique.

Des chercheurs ont également prouvé en culture de laboratoire que la vitamine C peut éliminer la bactérie responsable de la tuberculose. Cette bactérie est généralement résistante aux traitements médicamenteux. Une étude publiée en 2013 suggère qu’il suffirait d’ajouter de la vitamine C aux médicaments contre la tuberculose pour raccourcir le traitement.

Convaincu.e de l’importance de la vitamine C ? Il ne reste plus qu’à découvrir comment en consommer suffisamment, par son alimentation ou par le biais de compléments alimentaires et à étudier ses limites.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *