L’acérola, le superfruit plus vitaminé que l’orange

La teneur en vitamine c de l'acérola est supérieure à celle de l'orange

L’acérola, encore l’un de ces noms de plantes qui sonnent tout aussi naturels que mystiques, avec de super pouvoirs… Merci le marketing qui enrichit tous les produits, y compris les plus basiques, et qui nous colle des noms

Aaaah cher marketing… Je te fuis autant que tu m’informes !

Si je devais te définir en deux mots, je dirais “toujours plus”.

Toujours plus de promesses.
Toujours plus que le produit concurrent, que la génération d’avant (obsolescence programmée bonjour !).
Toujours plus de superlatifs.
Toujours plus de superpouvoirs.
Toujours plus de magie dans le naturel que tu affiches partout sans jamais trop l’expliquer. Mystique et superpuissant.

Et pour ce dernier point, je ne te ferai pas trop de reproches.
Car tous tes packagings où fleurissent les “enrichi en spiruline”, “complémenté en ashwaganda”, “avec du curcuma”, ou “renforcé en acélora”, m’ont permis de me pencher sur ces différentes plantes et produits naturels, notamment celui que j’étudie dans cet article : l’acérola.

Résultats de ma première recherche Google  Ecosia : Wikipédia “L’acérola est un arbre dont le fruit est appelé cerise de la Barbade ou cerise des Antilles car ressemblant beaucoup à la cerise” :

“Le fruit de l’acérola est comestible, de goût acidulé.” OUF, cher Marketing je suis rassurée, tu me fais consommer un produit comestible.

OK, je sais maintenant à quoi ressemble ce superfood et d’où il est originaire.

Mais qu’est-ce qui en fait un superfruit ? (Vous la voyez l’image de la petite cerise avec une cape et des bottes de superhéros vous aussi ?) (Allez je vous aide, parce que la petite cape flottant au vent c’est super important que vous l’ayez aussi à l’esprit).

Acérola Orange Fraise Banane Citron Pomme : des super fruits excellents pour la santé et la forme

(On pensait à la même chose ?! 🤣)

L’acérola est utilisé depuis la nuit des temps dans les régions d’où il est originaire. Ces médecines traditionnelles l’utilisent toujours pour traiter les maladies du foie, la diarrhée, la dysenterie, la toux et le rhume.
Depuis peu, on vante d’autres vertus de l’acérola : il serait un complément efficace pour les apports en vitamine C et serait globalement bon pour la santé et la forme.

L’acérola, c’est bon pour quoi ?

L’acérola est réputé pour son taux élevé de vitamine C et c’est cette propriété qui en fait une bonne solution préventive contre le rhume ou la grippe. Il est également utilisé comme nutriment antioxydant. L’acérola peut permettre de booster le système immunitaire.

L’acérola a une propriété astringente similaire à celle de l’hamamélis. C’est ce qui lui permettrait de traiter les petites imperfections du visage, conserver la souplesse de la peau et soulager les problèmes digestifs. Il pourrait même être utilisé comme bain de bouche antibactérien.

On lui prête aussi les vertus suivantes :

  • antidépresseur
  • antifongique
  • endurance athlétique
  • antidiarrhéique
  • astringent (crème)

Les propriétés de ce petit fruit sont donc multiples et intéressantes car elles traitent des problématiques que nous connaissons tous à un moment donné de notre vie. Mais de quelle manière peut-on inclure ce petit fruit pas si fréquent dans notre alimentation quotidienne ?

Comment se procurer et consommer de l’acérola ?

Vous pouvez bien évidemment consommer le fruit tel quel et bénéficier de toutes ces vertus pour être en meilleure forme ou en soutien à votre état de santé. Il est sucré, très parfumé, un peu âpre. Il se mange cru mais peut être cuisiné.

La meilleure façon de vous procurer de l’acérola reste votre petite récolte perso ! Eh oui, l’acérola est un fruit fragile qui s’abîme et périme vite….  Après récolte, cinq jours suffisent pour que l’acérola perde la plupart de ses vertus nutritives. Le jus est lui aussi difficile à conserver et même frais il ne vous apportera pas tous les bénéfices du fruit consommé tel quel. Mais vous pourrez facilement les congeler pour en préserver toutes les vertus et en consommer toute l’année.

C’est sans doute en raison de sa fragilité que ce petit fruit est la plupart du temps consommé sous forme de complément alimentaire.
Les compléments alimentaires à l’acérola existent sous les formes suivantes :

  • en capsule
  • à croquer
  • en extrait liquide
  • en poudre

La forme la plus populaire est sans doute la poudre. Elle est faite à partir des fruits d’acérola déshydratés. Elle peut être mélangée à vos boissons, smoothies, jus, ou ajoutée à vos recettes.

Je n’ai pas trouvé d’étude clinique définissant une dose maximale d’acérola. En toute logique, on peut penser qu’il faut respecter les doses recommandées pour les compléments alimentaires à la vitamine C puisque cette vitamine est majoritairement présente dans l’acérola.
La posologie variera selon la marque du supplément alimentaire que vous choisirez, faites donc selon ces recommandations et surtout selon celles de votre médecin, adaptées à votre cas bien particulier.

Quels sont les bienfaits avérés de l’acérola ?

Toutes mes recherches vont dans le même sens : les bénéfices de l’acérola sont principalement liés à sa richesse en vitamine C. Plus le fruit mûrit, moins il est riche en vitamine C. Et l’acérola mûrit très vite…

Dans une étude (en anglais, disponible ici) portant sur plusieurs fruits riches en vitamine C et leur teneur relative, l’acérola a largement évincé ses concurrents, tout particulièrement lorsqu’il est issu d’un mode d’agriculture écologique. L’étude a montré que l’acérola contenait plus de vitamine C que les oranges et les fraises. Seul le fruit de l’églantier contient plus de vitamine C (fruit appelé cynorhodon, cynorrhodon ou gratte-cul que je ne connaissais) (et donc ce fruit serait la base du poil à gratter, admettez que l’acérola fait davantage rêver !). Cette étude a aussi montré que l’acérola contient de la vitamine A.

J’ai écrit plusieurs articles sur la vitamine C que vous pouvez retrouver ici et là. Mais il est toujours intéressant de rappeler que c’est un nutriment indispensable à votre santé. La vitamine C est hydrosoluble et n’est pas stockée dans l’organisme. C’est pour cette raison que vous devez en consommer chaque jour.

La vitamine A et la vitamine C sont des antioxydants. Ils permettent de réduire les dégâts des radicaux libres et de certaines maladies.
La vitamine C participe à la production de collagène, elle protège les membranes muqueuse et prévient le scorbut. Elle contribue largement au bon fonctionnement du système immunitaire : elle aide à éliminer les infections et les virus.

Toutes mes recherches ont mis en avant l’importance de la vitamine C dans l’acérola et ce sont donc les études portant sur la vitamine C qui nous permettent de connaître les bienfaits de ce petit fruit, que l’on peut véritablement considérer comme un complément alimentaire naturellement très concentré en vitamine C.

Davantage de recherches sont nécessaires pour connaître toute l’étendue des bienfaits de l’acérola, mais d’ores et déjà vous pouvez l’utiliser sous forme de complément alimentaire pour combattre le rhume et soulager la grippe.

Le fruit de l’acérola, consommé sous sa forme la plus naturelle, présente une teneur non négligeable des nutriments suivants :

  • calcium
  • fer
  • niacin (vitamine B-3)
  • phosphore
  • riboflavine (vitamine B-2)
  • thiamine (vitamine B-1)

En conclusion, cher Marketing, tu m’as permis de découvrir l’acérola, un petit fruit ludique, permettant d’avoir sa dose de vitamine C très facilement, à tout moment. Prochaine étape : se lancer dans la culture de cet arbuste fragile et craignant qui trouvera parfaitement sa place en pot dans la maison.






Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *